Cameroun : l’accès à l’électricité améliorée dans le chef-lieu de la Vallée-du-Ntem




EDC a finalisé à Ambam les travaux de renforcement du réseau électrique de la ville, qui pourra désormais bénéficier de l’hydroélectricité et non plus exclusivement l’énergie thermique

 

L’entreprise publique Electricity Development Corporation (EDC) a organisé, mercredi 25 août à Ambam, chef-lieu du département de la Vallée-du-Ntem (région du Sud), une cérémonie solennelle en lien avec l’achèvement des travaux de renforcement des infrastructures électriques de cette commune.

Ambam pourra dorénavant être alimentée régulièrement en électricité à partir du barrage de Memve’ele, a expliqué le directeur général d’EDC Théodore Nsangou.

L’énergie de Memve’ele (211 MW de puissance installée) doit arriver à Yaoundé – via une ligne de transport dont la livraison est attendue cette année -, pour être injectée et utilisée dans le Réseau interconnecté Sud (RIS) qui alimente six régions: Centre, Littoral, Sud, Ouest, Sud-Ouest et Nord-Ouest. 

La ville d’Ambam était alimentée exclusivement par une centrale thermique, quelques heures par jour. 

Le réseau de la ville a été amélioré dans le cadre du Projet de renforcement et d’extension des réseaux électriques de transport et de distribution (Preretd), géré par EDC et mis en œuvre dans le cadre de la coopération du Cameroun avec la Banque africaine de développement (BAD) et l’Agence de coopération internationale du Japon (JICA).

Le Preretd favorise, dans les zones où il est mis en œuvre, la construction/réhabilitation de lignes électriques et transformateurs, le raccordement de ménages au réseau électrique ainsi que la pose gratuite de compteurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *