Burundi: subvention de 100 millions de dollars de l’IDA pour améliorer l’accès à l’électricité dans les zones rurales les plus pauvres du pays




La subvention a été accordée par l’institution du Groupe de la Banque mondiale en faveur du projet “Solar Energy in Local Communities” (SOLEIL)

 

Le conseil d’administration de la Banque mondiale a approuvé, le 28 février, une subvention de 100 millions de dollars en faveur du Burundi pour la mise en oeuvre du projet “Solar Energy in Local Communities” (SOLEIL) ou “Nyakiriza” en kirundi, la langue nationale.

La subvention sera fournie par l’Association internationale pour le développement (IDA), une des institutions de la BM.

Selon les données publiées par l’IDA, le projet SOLEIL cible certaines des zones rurales et reculées parmi les plus pauvres du Burundi. Il vise spécifiquement à fournir l’accès à l’électricité à plus de 91 000 familles, 4 000 petites entreprises, 500 écoles et 400 centres de santé par le biais de mini-réseaux solaires ou de systèmes solaires autonomes.

L’ensemble devrait générer 17 MW de nouvelles capacités d’énergie, dans le pays d’Afrique de l’Est où un Burundais sur 10 a accès à l’électricité avec un taux d’accès de 2% en zones rurales, selon l’IDA.

Des foyers améliorés de cuisson seront par ailleurs fournis à 400 autres écoles et 300 000 ménages.

Le projet soutiendra également l’entrepreneuriat féminin dans le secteur du solaire off-grid, ainsi que la réglementation burundaise pour attirer plus d’acteurs du secteur privé dans la fourniture de l’énergie hors réseau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *