Le Burkina Faso va recevoir du gaz naturel liquéfié de la Guinée Equatoriale




Les deux pays ont signé un mémorandum d’entente dans cette optique le 18 septembre dernier

 

La Guinée Equatoriale va fournir du gaz naturel liquéfié (GNL) au Burkina Faso, dans l’esprit d’un mémorandum d’entente (MoU) signé entre les gouvernements des deux pays le 18 septembre 2017.

La Guinée équatoriale construira ainsi les infrastructures de transport de ce gaz ainsi que celles de stockage chez son partenaire d’Afrique de l’Ouest.

Le mémorandum signé envisage, dans un délai de trois ans ,d’aboutir à un accord de vente et d’achat de GNL, ainsi qu’à un autre relatif à l’utilisation du terminal de transport. La réalisation des études techniques pour la construction des ouvrages est également prévue entre les deux parties.

Le chef de l’Etat burkinabè, Roch Marc Christian Kaboré et son homologue équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, se sont rencontrés à New York le 20 septembre 2017, deux jours après la signature du mémorandum d’entente, en marge de la tenue de la 72e session de l’assemblée générale de l’ONU.

A l’occasion, les deux présidents se sont félicités de cet accord, soulignant la nécessité de matérialiser, par des réalisations concrètes, les accords de coopération existant entre les deux pays.

La Guinée équatoriale, riche en pétrole et en gaz, compte déjà exporter une partie de ses hydrocarbures en Afrique de l’Ouest, dans une volonté de développer la coopération avec les pays africains dans le domaine de l’énergie.

Lors de leur rencontre à New York, Roch Marc Christian Kaboré a estimé, qu’en retour, le Burkina Faso pouvait exporter chez son partenaire d’Afrique centrale des produits tels que: les légumes, les fruits et le bétail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *