Burkina Faso: la centrale solaire de Pâ produira la consommation d’électricité de 150 000 personnes




L’énergie de cette centrale de 30 MW sera vendue à la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (Sonabel) à un tarif de 48 F CFA (0,073 euro). Attendue dans 10 mois à compter du 01er février

 

La centrale solaire de (30 MW) devrait être livrée dans un délai de 10 mois, selon le calendrier présenté par le Premier ministre burkinabé, Christophe Joseph Marie Dabiré, lors du lancement officiel des travaux de construction de cette infrastructure le 01er février dernier.

La centrale est prévue Pâ, dans la province des Balés, région de la Boucle du Mouhoun, sur une superficie d’environ 30 hectares. Elle comportera plus de 85 600 panneaux solaires et sera réalisée par l’entreprise française Urbasolar en partenariat avec PPS, un opérateur au Burkina Faso.

Le coût du projet, tel que présenté par le chef du gouvernement, est de 13 milliards de francs CFA (environ 19,8 millions d’euros) avec une perspective d’extension pour augmenter la puissance de la centrale. Le montant total atteindrait alors 21,5 milliards de FCFA (environ 32,79 millions d’euros).

L’énergie de la centrale sera revendue à la Société nationale d’électricité du Burkina Faso (Sonabel), à un coût de 48 F CFA (0,073 euro) le kilowattheure, contre 130 F CFA le kWh (0,2 euro) pour la production thermique, d’après les données du gouvernement.

L’ouvrage pourra produire chaque année “jusqu’à 51,7 GWh”, l’équivalent de la consommation d’électricité de 150 000 personnes.

La centrale de Pâ sera la deuxième plus importante du Burkina Faso après la centrale solaire de Zagtouli (33 MW). Elle fait partie du plan de transition énergétique du gouvernement de mettre en oeuvre plus de 200 MW de centrales solaires d’ici 2021 et de couvrir 30% de ses besoins en électricité avec le solaire d’ici 2030.

Parmi les projets en cours, le ministre en charge de l’Energie, Bachir Ismaël Ouédraogo, a cité, au cours de la cérémonie du 1er février, la centrale de Bombori (30 MW) dont “les travaux seront bientôt lancés”, une autre de 42 MW envisagée à Ouagadougou, deux centrales solaires en vue à Koudougou et Kaya en partenariat avec la Banque mondiale.

A la fin de l’année 2020, le Burkina Faso espère atteindre un taux d’électrification de 45%, contre 23% en 2016; et compter un million d’abonnés à la Sonabel, contre 500 000 en 2016, selon les chiffres du ministère de l’Energie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *