Burkina Faso: appui budgétaire de 18 millions d’euros de la BAD pour améliorer le cadre réglementaire lié au secteur énergétique




D’ici à la fin d’exécution du Programme d’appui aux réformes dans le secteur de l’énergie (Parse), en fin d’année 2019, la BAD espère que le taux d’accès à l’électricité au Burkina Faso aura atteint 25%

 

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, le 18 juillet dernier, un appui budgétaire de 18 millions d’euros en faveur du Burkina Faso, pour son Programme d’appui aux réformes dans le secteur de l’énergie (Parse).

Le financement provenant du Fonds africain de développement (FAD) va être débloqué en deux tranches: 12 millions d’euros, puis six millions, selon les modalités communiquées par la BAD.

Le Parse vise l’amélioration du cadre institutionnel et réglementaire dans le secteur énergétique au Burkina Faso. Le Programme compte stimuler les investissements privés dans la production et la distribution d’énergie.

Le programme s’achève en fin d’année 2019. D’ici là, la BAD espère que le taux d’accès à l’électricité au Burkina Faso aura atteint 25 %; contre 20,07 % en 2016.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *