Bénéfice net en recul de 36% pour le groupe de service pétroliers TechnipFMC au second trimestre 2018




Le groupe britannique a annoncé des bénéfices en baisse au deuxième trimestre

 

Le groupe de services pétroliers TechnipFMC a annoncé des bénéfices en baisse au deuxième trimestre, alors que plusieurs projets arrivent à terme, mais ses prises de commandes ont progressé.

Son bénéfice net a ainsi reculé de 36% à 105,7 millions de dollars, a-t-il indiqué dans un communiqué. C’est beaucoup moins bien que les 161 millions d’euros attendus par les analystes, selon un consensus établi par FactSet.

Le chiffre d’affaires a pour sa part baissé de 23% à 2,96 milliards de dollars, indique l’entreprise née en janvier 2017 de la fusion entre le français Technip et l’américain FMC Technologies.

Dans la division Subsea (sous-marine), l’activité a souffert de « l’arrivée à terme d’un certain nombre de projets dans les régions Asie-Pacifique, Afrique et Amérique du Nord », explique TechnipFMC.

Celle de la division Onshore/Offshore, dédiée aux installations pétrolières terrestres et marines, a également pâti de l’achèvement à venir de plusieurs grands projets.

Malgré ces résultats, le groupe se montre plutôt optimiste grâce au niveau élevé des prises de commandes sur le trimestre. Elles ont ainsi grimpé de 34% à 4,2 milliards de dollars.

La prise de commande est « la plus importante enregistrée à ce jour par la société sur un trimestre », a souligné le directeur général Doug Pferdehirt, cité dans un communiqué. « De plus, pour le deuxième trimestre consécutif, la prise de commandes a dépassé le chiffre d’affaires », a-t-il ajouté.

TechnipFMC a relevé à la hausse son objectif de chiffre d’affaires annuel pour la division onshore/offshore, attendant désormais entre 5,6 et 5,9 milliards de dollars (contre 5,3 à 5,7 milliards jusque-là).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *