La BAD a approuvé le prêt de 50 millions $ accordé par le FVC en faveur du programme d’énergies renouvelables de la Zambie




Entérinant la décision prise par le conseil d’administration du Fonds vert pour le climat en février 2018, la Banque africaine de développement, intermédiaire financier, a approuvé le financement en juillet

 

Le conseil d’administration de la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé le financement de 52,5 millions de dollars accordé par le Fonds vert pour le climat (FVC) à la Zambie en février, informe un communiqué publié le 11 juillet dernier.

La BAD fait figure – depuis la signature d’un accord-cadre d’accréditation conclu le 08 novembre 2017 – de maître d’œuvre et intermédiaire financier des projets approuvés par le FVC, mécanisme financier de la Convention-cadre des Nations Unies sur les changements climatiques (CCNUCC).

Le financement accordé au programme d’énergies renouvelables de la Zambie représente un prêt de 50 millions de dollars et un don de 2,5 millions de dollars pour l’assistance technique.

Les financements approuvés en faveur de la Zambie visent à soutenir la politique REFiT (Renewable Energy Feed-in-Tariff, Tarifs de rachat garantis dans les énergies renouvelables), mise en place en 2017.

Le gouvernement zambien veut attirer des investissements privés dans les projets d’énergies renouvelables à petite échelle (jusqu’à 20 MW) dans le pays. La cible visée, globalement, est de 100 MW pour fournir l’énergie à 300 000 personnes en diversifiant le bouquet énergétique de la Zambie.

L’initiative est soutenue par GET FiT Zambia (Global Energy Transfer Feed-in Tariffs), qui assiste le gouvernement zambien dans sa stratégie de développement des énergies renouvelables

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *