L’Organisation des producteurs de pétrole africains va quitter le Nigeria pour se réinstaller au Congo




Recommandation du conseil des ministres de juin de l’APPO

 

 

L’Organisation des producteurs de pétrole africains (APPO) a annoncé son retour définitif dans la capitale du Congo (Brazzaville), deux ans après sa délocalisation à Abuja au Nigeria.

Cette décision est l’une des recommandations émises au terme du conseil des ministres des 18 pays membres de l’APPO, tenu le 5 juin.

Au vu des blocages et des restrictions de voyages liées à la pandémie de coronavirus, la date de délocalisation n’a pas été précisée.

L’Organisation a instruit son secrétaire général, Dr Omar Farouk Ibrahim, de mener des pourparlers avec les autorités congolaises afin de s’entendre sur une date de relocalisation dans la capitale Brazzaville, d’après le communiqué de l’APPO.

Compte tenu de la pandémie mondiale du coronavirus, le conseil des ministres a en outre pris la décision de reporter, en 2021, le tout premier sommet des chefs d‘État et de gouvernement des pays membres de l’APPO, initialement prévu en 2020 à Brazzaville.

Créée en 1987, l’APPO regroupe 18 pays africains producteurs de pétrole: Algérie, Angola, Cameroun, Congo, République démocratique du Congo, Côte d’Ivoire, Egypte, Gabon, Ghana, Guinée équatoriale, Libye, Niger, Nigeria, Afrique du Sud, Soudan, Tchad, Bénin et Mauritanie.

Organisation intergouvernementale africaine, l’APPO veille à la promotion des initiatives communes en matière de politique et de stratégie de gestion de l’industrie pétrolière au bénéfice de ses membres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *