Angola: protocole d’accord tripartite pour la production de biocarburants d’origine végétale




L’accord a été signé entre le groupe italien Eni, la compagnie pétrolière nationale Sonangol et l’Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants d’Angola

 

Le groupe énergétique italien Eni a annoncé, le 05 octobre, la signature d’un protocole d’accord avec la compagnie pétrolière nationale angolaise (Sonangol) et l’Agence nationale du pétrole, du gaz et des biocarburants d’Angola (ANPG) pour la production d’agrocarburants dans le pays d’Afrique australe.

Eni mène des activités en Angola depuis 1980, principalement dans le domaine des hydrocarbures.

Le protocole d’accord signé avec Sonangol et l’ANPG vise à évaluer les modalités de développement de cultures à faible changement d’affectation des sols indirect (CASi) – utilisation de terres dédiées à la production de denrées alimentaires et d’aliments pour animaux pour la culture de plantes énergétiques -, telles que les graines de ricin et certaines céréales, a expliqué Eni. Le projet vise aussi à mettre en place une économie circulaire en Angola en s’intéressant à la collecte des déchets, d’après le groupe.

Eni inscrit l’accord dans ses engagements pour soutenir des initiatives de transition énergétique dans les pays producteurs de combustibles fossiles, réduire les émissions de carbone dans le secteur des transports et accompagner l’Afrique dans la chaîne de valeur des biocarburants. 

Les biocarburants sont des carburants de substitution produits à partir de matière première végétale, animale ou de déchets. Destinés au transport ou au chauffage, ils sont généralement utilisés sous forme d’additifs ou de compléments aux carburants fossiles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *