Amadou Hott quitte le poste de vice-président de la BAD en charge des questions énergétiques pour un portefeuille ministériel au Sénégal




Il a été nommé ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération à la faveur du remaniement du gouvernement décidé par le président de la République Macky Sall le 07 avril

 

Amadou Hott (photo) – qui était encore jusqu’au 07 avril vice-président de la Banque africaine de développement chargé de l’Electricité, de l’Energie, du Climat et de la Croissance verte – a été nommé dimanche ministre de l’Economie, du Plan et de la Coopération du Sénégal.

Titulaire d’une licence en économie et d’un master en Marchés financiers et Gestion bancaire – obtenu à la Sorbonne -, Amadou Hott avait pris fonction comme vice-président à la BAD le 1er novembre 2016 après une riche expérience dans la structuration du financement des projets d’énergie et d’électricité.

La BAD rappelle qu’il a, entre autres réalisations, “dirigé plusieurs projets d’énergie, notamment le premier projet d’énergie solaire au Sénégal (30 MW) […] le projet Scaling Solar (montée en puissance du solaire d’une capacité de 200 MW), avec une première phase de 100 MW et le développement de 400 à 600 MW en négociation avec la Société nationale d’électricité du Sénégal. En tant que responsable de banque d’investissement, Hott a fourni des conseils sur différents projets de pétrole, de gaz et d’énergie à l’ABN Amro Bank à Londres et à la Millennium Finance Corporation à Dubai.”

Il occupe son premier portefeuille ministériel à la faveur du remaniement du gouvernement décidé le 07 avril par Macky Sall, réélu président de la République pour un second mandat de cinq ans en février dernier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *