L’Allemagne va injecter 100 millions d’euros dans le Fonds des énergies durables pour l’Afrique




Les fonds promis par l’Allemagne au Dialogue de haut niveau de l’ONU sur l’énergie représentent environ 23% du montant que la BAD veut mobiliser pour le SEFA

 

La Banque africaine de développement (BAD) s’attend à recevoir 100 millions d’euros de la part de la République fédérale d’Allemagne pour le Fonds des énergies durables pour l’Afrique (Sustainable Energy Fund for Africa, SEFA).

Il s’agit d’un engagement pris par l’Allemagne dans le cadre du Dialogue de haut niveau de l’ONU sur l’énergie à New York, le 24 septembre, affirme la BAD dans un communiqué publié le 30 septembre.

D’après la BAD, ce montant représente environ 23% de l’objectif de mobilisation des fonds pour la SEFA, soit 500 millions de dollars. 

En 2020, l’Allemagne avait fourni une contribution de 50 millions d’euros au fonds. 

Le SEFA est un fonds spécial multi-bailleurs (Danemark, Suède, Espagne, Etats-Unis, Italie, Norvège, Royaume-Uni, Suède) administré par la BAD. 

Il fournit généralement une assistance technique aux pays concernés pour leur permettre d’évaluer les lacunes de leurs cadres politiques, réglementaires et institutionnels, identifier des mécanismes de financement des projets d’énergies renouvelables, développer des approches pour accroître la contribution de la production d’énergie renouvelable connectée au réseau. Il a aussi vocation à financer des projets de petite et moyenne envergure dans le domaine des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *