Algérie: Sonatrach va faire valoir le droit de préemption sur son partenariat avec Anadarko, repris par Occidental Petroleum




La compagnie pétrolière d’Etat algérienne est partenaire de la compagnie américaine Anadarko dans le bassin de Berkine. Contexte: Anadarko a été repris par l’entreprise Occidental Petroleum, et cette dernière a cédé à Total ses actifs en Afrique dont l’Algérie

 

La compagnie pétrolière d’Etat algérienne Sonatrach a annoncé, le 04 décembre dernier par voie de communiqué, qu’elle fera valoir son “droit de préemption” sur les intérêts détenus par la compagnie pétrolière américaine Anadarko Petroleum en Algérie.

Sonatrach et Anadarko Petroleum sont partenaires de l’association présente dans le bassin de Berkine

Le droit de préemption est un droit conféré à une personne physique ou morale, par la loi ou par un contrat, d’acquérir un bien par préférence à tout autre acquéreur.

La déclaration de la Sonatrach survient à la suite de la finalisation, le 08 août 2019, de l’opération de fusion/acquisition entre les compagnies pétrolières américaines Anadarko et Occidental Petroleum; opération dans le cadre de laquelle la seconde a racheté la première. En outre, le groupe français Total a mené des négociations avec Occidental Petroleum pour racheter les actifs africains d’Anadarko Petroleum dans quatre pays: Algérie, Ghana, Mozambique et Afrique du Sud

Sonatrach explique qu’Anadarko a sollicité «l’approbation du ministre de l’Energie, pour le changement de contrôle “d’Anadarko Algérie” au profit de la compagnie Occidental». 

Seulement, ajoute l’entreprise qui a décidé d’exercer le droit de préemption, «le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab, s’est prononcé sur cette opération et a déclaré son “incompatibilité” avec le maintien d’Anadarko dans le contrat d’association sur le périmètre de Berkine.»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *