Algérie: la compagnie pétrolière nationale envisage de ramener son budget 2020 à 07 milliards de dollars




La Sonatrach, qui avait adopté un budget d’environ 14 milliards de dollars pour l’exercice 2020, subit de plein fouet la chute des cours du pétrole sur les marchés internationaux

 

La Sonatrach – compagnie pétrolière nationale d’Algérie – envisage de baisser son budget 2020 de 50%, a révélé le PDG du Groupe, Toufik Hakkar, dans une interview publiée le 29 mars par le quotidien algérien d’informations générales “El Khabar”.

“Nous sommes en passe de réduire toutes les dépenses qui n’impacteront pas le niveau futur de la production, l’objectif étant de reporter certains projets et de réduire les charges d’emploi de près de 30%, à même d’atteindre l’objectif tracé à savoir 7 milliards de dollars soit l’équivalent de 50% du budget de Sonatrach pour cette année”, a déclaré Toufik Hakkar dont les propos ont été rapportés sur le site officiel de la Sonatrach.

L’Algérie fait face comme de nombreux pays producteurs de pétrole à la chute des cours du baril sur les marchés internationaux, en raison notamment de la non-reconduction de l’accord de réduction de la production de l’Opep+ et la baisse de la demande due à des mesures restrictives prises par de nombreux pays face à la pandémie du Covid-19.

La loi de finances de la République d’Algérie pour l’exercice 2020, adoptée par l’Assemblée populaire nationale en novembre 2019, tablait sur un prix de marché du baril de pétrole à 60 dollars et un prix référentiel de 50 dollars par baril.

Le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en mai a clôturé lundi, 30 mars, à 22,76 dollars tandis que le baril américain de WTI pour le même mois terminait à 20,09 dollars. Depuis le début de l’année, les deux cours de référence ont quasiment été divisés par trois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *