Algérie: la nouvelle raffinerie de pétrole brut de Hassi Messaoud sera livrée en mars 2024




Le contrat EPC relatif à la réalisation de cette raffinerie, d’une capacité de production de 05 millions de tonnes par an, sera exécuté par l’entreprise espagnole Tecnicas Reunidas et la sud-coréenne Samsung Engineering

 

Le groupe pétrolier public algérien Sonatrach a signé, le 08 janvier à Alger, un contrat avec l’entreprise espagnole Tecnicas Reunidas et la sud-coréenne Samsung Engineering pour la réalisation d’une raffinerie de pétrole brut à Haoud El Hamra (village de la commune de Hassi Messaoud, à 30 km de Hassi Messaoud, dans la wilaya d’Ouargla, centre de l’Algérie).

Le contrat EPC (ingénierie, approvisionnement et construction) attribué à Tecnicas Reunidas et Samsung Engineering, d’une valeur de près de 3,7 milliards de dollars, devra être executé dans un délai de 52 mois dès l’entrée en vigueur du contrat. La livraison du projet est prévue en mars 2024, avec deux ans de garantie, soit mars 2026 pour la réception finale.

La nouvelle raffinerie de Hassi Messaoud aura une capacité de raffinage globale de 05 millions de tonnes par an. Elle permettra à l’Algérie de renforcer sa production nationale de carburants et lubrifiants et dégager des volumes éventuels pour l’export.

Selon les données de la Sonatrach, la raffinerie aura spécifiquement vocation à produire sept produits à la norme Euro 5propane (127 000 tonnes par an), butane (180 000 tonnes/an), essence NO 95 (352 000 tonnes/an), essence NO 91 (1 373 000 tonnes/an), kérosène (228 000 tonnes/an), gasoil (2 659 000 tonnes/an), bitume (134 000 tonnes/an).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *