Algérie: mémorandum d’entente entre Sonatrach et le norvégien Equinor pour poursuivre leur partenariat après 2027




Les deux compagnies sont partenaires sur les gisements gaziers d’In Salah et In Amenas ainsi que sur le périmètre de Timissit

 

Le groupe public des hydrocarbures d’Algérie Sonatrach et le groupe norvégien Equinor (ex-Statoil) ont signé un mémorandum d’entente le 17 mai.

Selon les informations rendues publiques par la partie algérienne, ledit mémorandum vise à étendre le partenariat existant avec Equinor au-delà de 2027, terme des contrats actuels. 

Il porte également sur la coopération dans les technologies de réduction des émissions de CO2 liées aux activités d’hydrocarbures, “la recherche de nouvelles opportunités de coopération dans l’amont pétrolier, la gestion de la sécurité industrielle, l’implémentation de technologies pour l’amélioration de la récupération des hydrocarbures, le développement d’un modèle de conduite des opérations pétrolières performant.”

Equinor est présent en Algérie depuis 2003. Le groupe est partenaire de la Sonatrach et du britannique BP sur les gisements gaziers d’In Salah (sud) et In Amenas (sud-est). Il est en outre associé à la Sonatrach sur le périmètre de Timissit (sud-est), dans le bassin Illizi-Ghadames près de la frontière libyenne, qui se trouve au stade de l’exploration.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *