L’Algérie maintiendra son partenariat dans le domaine de l’énergie avec l’Italie (président)




Assurance donnée par le chef de l’Etat algérien Abdelmadjid Tebboune lors de sa visite d’Etat en Italie. Outre le gaz, des projets sont envisagés entre les deux pays, dans les domaines de l’énergie solaire et de la production de l’hydrogène vert

 

Le président algérien Abdelmadjid Tebboune (photo, g) a renouvelé, le 26 mai à Rome, l’engagement de l’Algérie à satisfaire « tous les besoins énergétiques de l’Italie ».

Cet engagement a été exprimé lors d’une conférence de presse animée conjointement avec son homologue italien, Sergio Mattarella (photo, d), au deuxième jour de sa visite d’Etat en Italie – achevée le 27 mai.

Abdelmadjid Tebboune a affirmé que son pays « est engagé internationalement, moralement et éthiquement à maintenir les accords qu’il avait signés avec d’autres États, sans parler de l’Italie amie ».

Poursuivant, il a révélé « la conclusion avec la partie italienne d’un accord portant sur la fourniture de l’électricité à l’Italie et à une partie de l’Europe via une ligne maritime ».

« Dans le secteur des énergies renouvelables, nous avons lancé la production de panneaux solaires dans la wilaya (département) de Sidi Bel Abbes, et nous aspirons à produire ensemble de l’hydrogène vert et à l’exporter en Italie », a-t-il ajouté.

De son côté, le président italien, Sergio Mattarella, a affirmé que « l’Algérie est un partenaire stratégique de l’Italie, notamment dans le domaine de l’énergie », exprimant « sa satisfaction de l’intensification de la coopération dans divers domaines ».

Rappelant que l’Algérie est parmi les principaux fournisseurs du gaz de l’Italie, Abdelmadjid Tebboune a indiqué que son pays oeuvre au « renforcement du partenariat avec l’Italie pour faire d’autres découvertes, augmenter les quantités qui lui sont fournies ».

L’Italie est le premier client du gaz de l’Algérie d’où elle assure le tiers de ses approvisionnements. En avril, le groupe énergétique italien Eni et le groupe public des hydrocarbures algérien Sonatrach ont signé un accord pour relever les volumes de gaz fournis à l’Italie via le gazoduc Transméditerranéen (encore appelé gazoduc Enrico Mattei) dans le cadre du contrat d’approvisionnement à long terme entre les deux parties. L’accord prévoit une hausse progressive à partir de 2022 pour atteindre 9 milliards de mètres cubes par an en 2023-2024.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *