Algérie: le groupe public Sonatrach prépare le forage de son premier puits de pétrole en mer en 2023




Agenda révélé par l’un des vice-présidents du groupe

 

Le groupe public des hydrocarbures algérien Sonatrach prévoit de lancer les opérations de forage de son premier puits de pétrole offshore en 2023, a rapporté le 08 janvier l’agence de presse APS citant le vice-président de la Sonatrach en charge de la Stratégie, de la Planification et de l’Economie, Rachid Zerdani.

Le groupe ne sera plus ainsi limité aux opérations dans des bassins onshore (à terre). 

Au cours des 10 dernières années, la Sonatrach a investi environ 17 à 18 milliards de dollars dans la prospection d’hydrocarbures, a déclaré Rachid-Zerdani. 

Toujours d’après le responsable,  800 millions à 1,2 milliard de dollars sont investis annuellement par l’entreprise sur des bassins vierges pour acquérir des données et évaluer le potentiel pétrolier sur ces bassins. Les investissements dans l’exploration et la production permettent aussi de “mieux exploiter les gisements matures”.

En 2021, la production d’hydrocarbures de la Sonatrach s’est élevée officiellement à 185 millions de tonnes équivalent pétrole (TEP) contre 176 millions de TEP en 2020. 

Les exportations d’hydrocarbures de l’Algérie en 2021 ont avoisiné 95 millions de TEP, en hausse de 13 millions de TEP par rapport à l’exercice précédent, pour un chiffre d’affaires à l’export de plus de 34 milliards de dollars américains, a affirmé Rachid Zerdani.

Entre 2022 et 2026, la Sonatrach prévoit d’investir 40 milliards (mds) de dollars dans l’exploration, la production et le raffinage de pétrole et la prospection et extraction de gaz en Algérie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *