L’Algérie va continuer à fournir du gaz naturel à l’Italie après 2019




Les compagnies nationales ENI (Italie) et Sonatrach (Algérie) se sont accordées sur les “conditions commerciales” de l’année 2018 – 2019 et ont convenu de proroger la fourniture de gaz “au-delà de l’échéance contractuelle” de 2019, d’après un communiqué conjoint publié par les deux institutions le 18 juillet

 

Le groupe pétrolier et gazier italien ENI va continuer à s’approvisionner en gaz naturel auprès de la société nationale de production, transport et commercialisation des hydrocarbures d’Algérie Sonatrach, révèle un communiqué conjoint publié par les deux entreprises mercredi, 18 juillet.

Les contrats de vente et d’achat de gaz naturel d’ENI en Algérie expirent en 2019 mais l’entreprise italienne a trouvé un terrain d’entente avec la Sonatrach pour un nouveau contrat de fourniture de gaz à long terme.

“Sonatrach et Eni ont convenu des conditions commerciales pour l’année 2018-2019 en ligne avec le marché du gaz. Les deux sociétés ont convenu d’entreprendre une négociation commerciale avec l’objectif d’évaluer la prorogation de la fourniture du gaz au-delà de l’échéance contractuelle en 2019, dans le cadre du renforcement de leur coopération”, mentionne le communiqué; publié au lendemain d’un entretien organisé à Milan entre le PDG de la Sonatrach, Abdelmoumen Ould Kaddour et le PDG d’Eni, Claudio Descalzi.

ENI importe annuellement en Italie environ 13 à 14 milliards de mètres cubes de gaz algérien.

L’Algérie détient 10% des parts de marché de la consommation de gaz naturel en Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *