L’Algérie a consommé 1,1 million de tonnes de gaz de pétrole liquéfié pour carburant en 2021




La consommation de GPL carburant a connu une croissance de 120% en Algérie, entre 2018 et 2021, selon les chiffres officiels

 

L’Algérie a plus que doublé sa consommation en gaz de pétrole liquéfié (GPL) à usage de carburant en l’espace de trois ans, a indiqué le 23 mai à Alger Mourad Menouar, président directeur général de la Société nationale de commercialisation et de distribution des produits pétroliers, Naftal.

La quantité du GPL commercialisée en Algérie est passée de 500 000 tonnes en 2018 à 1,1 million de tonnes en 2021, a précisé M. Menouar, invité du forum économique du quotidien public Echaab (Le Peuple).

Selon une évaluation réalisée par le Commissariat aux énergies renouvelables et à l’Efficacité énergétique (Cerefe), la consommation énergétique nationale a augmenté de 59% entre 2010 et 2019.

Le Cerefe a indiqué que la consommation de GPL a connu une forte croissance depuis 2017. Cette croissance est le résultat de l’augmentation des prix des carburants liquides, essence et gasoil, et de la mise en place des mesures d’encouragement concernant l’installation des kits GPL, a explique le Cerefe.

Le GPL carburant est un mélange de butane et de propane « à des proportions normalisées », peut-on lire sur le site de Naftal, filiale du groupe public des hydrocarbures algérien Sonatrach. Naftal distribue ce carburant en Algérie depuis 1983 sous le nom commercial Sirghaz. Pour les automobilistes, Naftal affirme qu’il s’agit du « carburant le moins cher du marché avec son prix de 9 DA/litre » (0,062 dollar américain).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *