Afrique du Sud: Nedbank obtient 200 millions de dollars de l’IFC pour soutenir les investisseurs dans les énergies renouvelables




Le prêt de l’IFC va aider la banque sud-africaine à étendre ses opérations de finance climatique et son portefeuille de clients actifs dans les renouvelables

 

 

La Société financière internationale du Groupe de la Banque mondiale (IFC) a conclu un partenariat avec Nedbank Limited, filiale du groupe bancaire sud-africain Nedbank, pour promouvoir l’utilisation des énergies renouvelables en Afrique du Sud, pays qui dépend encore à plus de 80% du charbon pour sa production d’électricité.

Dans le cadre de ce partenariat, l’IFC s’engage à fournir un prêt pouvant atteindre 200 millions de dollars à Nedbank Limited pour l’aider à étendre ses opérations de finance climatique et à accroître son portefeuille de clients actifs dans les projets d’énergies renouvelables.

Dans le communiqué y relatif publié le 21 décembre 2020, l’IFC rappelle que Nedbank a été en 2019 la première banque commerciale d’Afrique du Sud à faire une émission d’obligations vertes à la bourse de Johannesburg.

Le prêt accordé à Nedbank soutiendra les projets qui s’alignent sur les objectifs de développement durable des Nations unies, souligne l’institution financière.

Le gouvernement sud-africain prévoit de doubler la capacité de production électrique du pays d’ici à 2030, avec les renouvelables contribuant pour 20% au mix énergétique du pays. Le charbon est actuellement la principale source d’électricité de l’Afrique du Sud, représentant plus de 80% du bouquet énergétique national.

D’après l’IFC, le potentiel d’investissement dans les énergies renouvelables et les infrastructures urbaines (transport ferroviaire, véhicules électriques, bâtiments écologiques) en Afrique du Sud s’élève à 588 milliards de dollars d’ici à 2030.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *