Afrique du Sud/Production d’électricité: la nature des offres de Karpowership approuvées dans le cadre du RMIPPPP




La filiale sud-africaine du groupe turc Karpowership compte développer 1220 mégawatts de centrales flottantes alimentées au gaz naturel liquéfié dans trois ports

 

Karpowership South Africa (KSA), filiale sud-africaine du groupe turc Karpowership, a été retenue par le ministère sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie en mars pour développer 1220 MW de centrales électriques dans le cadre du Programme d’atténuation des risques pour les producteurs indépendants d’électricité (Risk Mitigation IPP Procurement Programme en anglais, RMIPPPP).

Les infrastructures de génération d’électricité proposées par Karpowership sont des centrales électriques flottantes installées sur des navires et alimentées au gaz naturel liquéfié (GNL). Le groupe turc bénéficie d’un contrat avec le groupe anglo-néerlandais Shell pour l’approvisionnement en GNL et d’un partenariat avec le japonais Mitsui O.S.K. Lines (MOL) pour le transport de la ressource, a appris Energies Media via un document public de Karpowership.

Les centrales validées dans le cadre du RMIPPPP seront installées en Afrique du Sud dans les ports de Coega (450 MW), Richards Bay (450 MW) et Saldanha (320 MW). Elles seront raccordées au réseau sud-africain et permettront de soutenir la demande d’énergie en période de pointe.

Karpowership présente ses navires-usines comme des solutions autonomes et souples pouvant être rapidement implémentées pour la production d’électricité.

Dans le cadre du RMIPPPP, le gouvernement sud-africain garantit des contrats d’achat d’électricité de 20 ans aux promoteurs de projets de production d’électricité, pour faciliter le financement. Le ministère sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie a demandé à tous les promoteurs de boucler le financement d’ici fin septembre.

La période de construction des projets validés au courant du premier semestre 2021 est estimée à 18 mois, pour une connexion au réseau des premiers mégawatts au courant du second semestre 2022.

Sur les 1995,76 MW de projets approuvés par le ministère sud-africain des Ressources minérales et de l’Energie entre mars et juin 2021, Karpowership détient les plus grandes capacités à développer. Parmi les autres soumissionnaires privilégiés, on retrouve Oya Energy Hybrid Facility (128 MW), ACWA Power Project DAO (150 MW), Umoyilanga Energy (75 MW), Mulilo Total Coega (197,76 MW), Mulilo Total Hydra Storage (75 MW), Scatec Kenhardt 1 (50 MW), Scatec Kenhardt 2 (50 MW), Scatec Kenhardt 3 (50 MW).

La production d’électricité de ces différents projets est envisagée à partir des énergies éolienne et solaire, du stockage par batteries et du gaz naturel liquéfié.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *