Cameroun: les activités du Centre de formation d’Eneo de Ombé provisoirement délocalisées à Douala




En raison des risques sécuritaires dans la région du Sud-Ouest, la filiale d’Actis a entrepris de mener ses formations à Bassa, dans le littoral

 

Le Centre de développement des ressources humaines d’Eneo de Ombé – situé dans le département du Fako, région du Sud-Ouest – est provisoirement fermé depuis “un mois et demi à deux mois”, a appris Energies Media auprès de plusieurs sources dans l’entreprise.

Les régions du Sud-Ouest et du Nord Ouest, régions anglophones du Cameroun, sont en proie à des actes de terreur à répétition depuis près de deux ans, en raison de velléités insurrectionnistes.

Les activités du Centre de formation d’Eneo ont été provisoirement déplacées à Bassa, dans la région du Littoral, et sont assurées au Centre de formation professionnelle d’excellence (CFPE) de Douala à la faveur d’un accord de partenariat signé en août avec le ministère de l’Emploi et de la Formation professionnelle.

Le Centre de Ombé permet à la société concessionnaire de la production et de la distribution de l’électricité d’assurer la formation de nouvelles recrues, des formations de perfectionnement de ses agents, des formations continues du personnel ainsi que celui de ses sous-traitants et d’“entreprises partenaires” dans le domaine de l’électricité. Les formations touchent aussi d’autres cadres qui ne sont pas liés à l’électricité: management, commercial, etc.

A Bassa, les formations sont cependant “limitées”, étant donné que Ombé dispose d’une plus grande infrastructure technique.

En 2017, selon les chiffres officiels publiés par la filiale du fonds d’investissement britannique Actis, les formations dispensées ont touché l’équivalent de 3 700 personnes par semaine (3 700 hommes/semaine) “soit environ 148 000 heures de formation continue par an”.

Eneo revendique 3 750 travailleurs permanents, 158 temporaires et “400 sous-traitants employant 4 000 personnes”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *