Près de 30 millions d’euros de l’Union européenne pour l’interconnexion électrique Cameroun-Tchad




Les fonds ont été accordés sous forme de don à la faveur d’un accord de financement signé en décembre avec la Banque africaine de développement

 

La Commission européenne a accordé à la Banque africaine de développement (BAD), en décembre, un don d’environ 30 millions d’euros pour le projet d’interconnexion électrique Cameroun-Tchad.

L’accord de financement y relatif, rendu public seulement le 09 janvier 2019, a été signé à Bruxelles, le 20 décembre dernier, par le directeur général de la BAD pour l’Afrique centrale – Ousmane Doré -, et le chef de l’unité Afrique centrale et australe, et océan Indien de la direction générale à la Coopération internationale au développement de la Commission européenne, Francesca Di Mauro.

“La Banque africaine de développement avait donné son feu vert, en décembre 2017, pour financer à hauteur de 65% le projet d’interconnexion électrique Cameroun-Tchad, d’un coût de 399 millions d’euros. Le don consenti par la Commission européenne représente quant à lui 7,5 % de ce montant”, a précisé la BAD dans un communiqué.

Le projet comprend une ligne de transport, qui d’une part sur un tronçon d’environ 700 km pour relier les villes de NgaoundéréMaroua et N’Djamena; et une autre d’environ 250 km sur la bretelle MarouaMogromN’Djamena.

Il est également prévu que les localités rurales situées le long de la ligne de transport soient électrifiées.

L’achèvement du projet est prévu en 2022 selon la BAD.

L’institution estime, qu’une fois réalisée, l’interconnexion du Cameroun et du Tchad “améliorera le cadre de développement économique et social des pays concernés grâce à la hausse du taux d’accès à l’électricité et des échanges transfrontaliers, d’une énergie bon marché et plus propre.”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *