France: la filière éolienne ambitionne d’installer 26 000 mégawatts à l’horizon 2023




Les professionnels de l’éolien notent une croissance rapide de l’offre et de la demande. En 2016, la filière a permis de créer 1 400 emplois. La puissance actuelle installée est de 12 300 mégawatts

 

La filière éolienne française se porte bien, d’après les récentes statistiques de l’association France Energie Eolienne (FEE), qui regroupe les professionnels du secteur.

D’après l’observatoire de l’éolien 2017, document qui analyse le marché et les emplois dans la filière, que l’association a rendu public ce mois de septembre, la France prévoit d’installer 26 000 mégawatts en éolien à l’horizon 2023.

“Deux ans après la promulgation de la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, le parc éolien poursuit sa croissance en France, dépassant le seuil des 12 GW installés à la fin de l’année 2016 et représentant bientôt 5% de la consommation nationale d’électricité. Ce dynamisme, qui devrait être confirmé en 2017 permettra d’atteindre les objectifs que la France s’est fixés, à savoir 15 000 MW installés en 2018 dans l’éolien terrestre et entre 21 800 et 26 000 MW en 2023”, relève l’observatoire.

La filière, d’après la FEE, a permis de créer 1400 emplois en 2016 “et plus de 3300 sur les deux dernières années”.

Au 31 décembre 2016, France Energie Eolienne dénombrait 800 sociétés actives et 15 870 emplois dans la filière sur l’ensemble du territoire français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *